Ces drogues syntetik qui « Bat dan latet »

Ces drogues syntetik qui « Bat dan latet » et font flipper les urgences Les nouvelles drogues de synthèse restent un phénomène qui continue à s’amplifier. Leurs noms font encore plus peur et leurs origines terrifiantes. L’équipe de Les Echos a dressé une liste de ces produits « syntetik » qui « bat diektement dans latet », qui font flipper et donnent du fil à retordre aux services d’urgence des des hôpitaux, particulièrement se se trouvant dans les régions Port-Louis et Plaines Wilhems (voir liste plus bas). Même si les autorités tentent de renforcer les lois pour tenter d’arrêter la prolifération et le trafic des drogues de synthèses, les nouvelles substances continuent malgré tout à se multiplier.

Ces produits synthétiques connus également comme des cannabinoïdes (substances chimiques présentes dans les plants de cannabis), fabriquées par l’homme, sont souvent utilisés comme une alternative aux autres drogues en raison de leur prix relativement bas. Les effets de ces drogues peuvent être très graves, voire mortels, et elles sont d’ailleurs l’une des principales raisons pour lesquelles les consommateurs de drogues ont demandé des soins hospitaliers, selon les statistiques du service de santé publique. Le tableau ci-dessous présente la répartition des cas de traitement en milieu hospitalier liés à la drogue dans les établissements de santé publique, par substance utilisée, de juillet 2016 à juin 2017. Bien qu’une proportion importante (30%) des cas d’hospitalisation aient été signalés avec des médicaments non spécifiés, les produits de synthèse figurent, évidemment en première place.

  • Pour la période d’un an allant de juillet 2016 à juin 2017, sur 1 158 personnes traitées dans des établissements de santé publique, 536 cas, soit 44%, avaient consommé du syntetik.
  • Sur ces 536 cas connus de suspicion de nouvelles substances psychoactives chez des patients hospitalisés, 3% étaient des patients âgés de 10 à 14 ans, 20% de 15 à 19 ans, 28% de 20 à 24 ans et 30% de 25 ans. De plus, 17% étaient âgés de 35 à 49 ans et 3%, âgés de 50 ans et plus.
  • Plus de 50% des cas sont recensés dans les établissements hospitaliers de la région de Port-Louis et des Plaines Wilhems. Les symptômes qui y sont associés : essoufflement, vomissements, nausées, douleurs abdominales, maux hallucination, troubles psychotiques, psychose aiguë, état confusionnel, dépression, anxiété, perte de conscience, vertiges, palpitations, essoufflement, vomissements, nausées, douleurs abdominales, maux de tête, faiblesse, vertiges, agitation, somnolence et dyspnée (problèmes respiratoires).

LISTE DES DROGUES SYSTHÉTIQUES LES PLUS POPULAIRES

  • La poussiere tombé
  • Bang Bang
  • C pas Bien
  • Bat Dans Latet
  • Rambo
  • Strawberry
  • Murder
  • Wasabi
  • Black Mamba
  • Résine Simin